gototopgototop
Accueil > Son univers > Madame Napoléon Peyrat, née Eugénie Poiré

postheadericon Madame Napoléon Peyrat, née Eugénie Poiré

(1833 - 1891)

Nièce du maréchal Randon, elle épouse à 18 ans Napoléon Peyrat, de 24 ans son aîné, et sera donc femme de pasteur à Saint-Germain-en-Laye jusqu'à la mort de celui-ci. C'est une intellectuelle et une femme de conviction. Née protestante, elle est heurtée par le libéralisme et les divisions du protestantisme français, influencée par les conférences du père Hyacinthe Loyson à Notre-Dame de Paris, et se convertit au catholicisme, mais évite de le rendre public pour ne pas gêner le ministère de son mari, qui respecte sa décision. Déçue également par l'évolution de l'Eglise catholique (dogme de l'infaillibilité pontificale), elle reviendra après la mort de Napoléon au protestantisme sous sa forme luthérienne. Son itinéraire a été retracé par le pasteur Nyegaard : "L'histoire d'une âme" (Revue chrétienne, 1892). Ils ont eu quatre enfants : Adeline, morte à 14 ans, Marguerite, qui deviendra religieuse carmélite, Louise et Léon.

Eugénie Peyrat a publié en 1865 A travers le Moyen-Age, où se trouve (p.77-114) le récit d'une excursion à Montségur en compagnie de Napoléon, lequel en donne sa propre version dans l'Histoire des Albigeois (Les Albigeois et l'Inquisition, t.III, p.411-466). Elle a publié ensuite Autour de nous et en nous-mêmes (Paris, 1868, préfacé par N. Peyrat), Fantômes et réalités (Paris, 1870), Entre Rome et New-York (Paris, 1870), La terre des vivants (Paris, 1886), ainsi qu'une biographie de son mari : Napoléon Peyrat, poète, historien, pasteur (Paris, 1881).